Toujours plus d'avis de lecteurs...

Perfecto_Capucine de Pixabay

La clé USB / Jean-Philippe Toussaint. Les éditions de Minuit, 2019

La Clé USBL’avis de Marine, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Assez sympa mais un peu long et surtout lent à vraiment commencer, il faut s’accrocher au début du livre pour parvenir à la fin ce qui est un peu dommage ! Si je devais le conseiller je le ferais sans doute pour une personne qui aime la SF sinon c’est plus compliqué de se lancer je pense.

 

 

 

 

 

Le Ghetto intérieur / Santiago H. Amigorena. POL, 2019

Le Ghetto intérieurL’avis de Danielle, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Le grand-père de S. Amigorena ayant compris qu’il ne serait toujours qu’un Juif aux yeux des Polonais bien qu’ayant guerroyé en tant que capitaine de leur armée en 1920 émigre en Argentine et y fonde sa famille.
Il a plusieurs fois demandé à ses parents, à sa mère surtout, de le rejoindre mais sans trop d’insistance. Lorsque la seconde guerre mondiale éclate et que son peuple est exterminé, il est trop tard. Le regret de ne pas être allé la chercher, de ne pas avoir pris la dimension de la catastrophe annoncée l’atteint au plus profond de son être. Sa culpabilité est immense. Il se tait définitivement.
On est happé par la souffrance de cet homme. Cette lecture autobiographique et riche d’enseignements historiques est douloureuse. UN BEAU ROMAN !


L’avis de Mariane, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Un magnifique témoignage sur la culpabilité d'un fils de n'avoir pu aider sa mère restée dans le ghetto de Varsovie, alors que lui a fui vers l'Argentine. Il est tout entier rongé par le chagrin au fur et à mesure qu'il apprend ce qu'il se passe, l'impuissance est insupportable, il met véritablement sa vie entre parenthèse, comme en suspension.
Un très beau roman, une lecture exigeante.

Protocole gouvernante / Guillaume Lavenant. Rivages, 2019

Protocole gouvernanteL’avis de Nadine, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Un roman vraiment intéressant. On se sent sur un terrain littéraire innovant, inhabituel et c'est déstabilisant. Le récit est écrit au futur, à la deuxième personne du pluriel. Une femme y reçoit des injonctions provenant d'un inconnu. Elle va s'installer dans une famille tout à fait banale et distiller des actions troublantes qui vont peu à peu créer le chaos dans la famille et bouleverser les codes. C'est très court, plaisant à lire et très prenant. Dommage que la finalité, le sens même du livre ne soit pas assez travaillé. La fin n'est pas à la hauteur de la teneur du roman, qui aurait pu être une belle fable philosophique. Mais la singularité du roman vaut vraiment la peine de le lire.

 

 

Le ciel par-dessus le toit / Nathacha Appanah. Gallimard, 2019

Le ciel par-dessus le toitL’avis de Danielle, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Pourquoi Loup est en maison d’arrêt ?
Dans une écriture sobre, l’auteur nous présente des personnages silencieux, presque absents. Chacun a été meurtri, blessé, mal aimé dans son enfance. La mère de Loup n’a pas les codes pour élever ses deux enfants. Mais l’incarcération de Loup va bouleverser ces vies.
J’ai aimé ce roman sur l’enfance, sur cet amour maternel et fraternel qui aura résisté aux vicissitudes de la vie et s’exprimera enfin.


L’avis de Gillette, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
La mère, meurtrie, qui ne sait pas aimer ses enfants, la fille fragile qui s'enfuit adolescente et Loup, étrange petit garçon... Un trio touchant, émouvant…  Un beau roman


L’avis de Monik, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Un court roman, simple et intense qui parle des blessures de l’enfance au travers de trois personnages bouleversants et attachants.

Les choses humaines / Karine Tuil. Gallimard, 2019

Les choses humainesL’avis de Nadine, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Un des critères, qui a mes yeux, fait qu'un auteur a réussi son roman, c'est lorsque après avoir fermé son livre, les certitudes, les convictions, parfois même les valeurs ou la morale de son lecteur commencent à vaciller, se fêler. C'est à la fois très désagréable et enrichissant, voire nécessaire. C'est un des rôles si importants de la littérature dont on a bien besoin aujourd'hui : casser les jugements manichéens si faciles à prôner, surtout lorsqu'ils sont dans l'air du temps. Le courage de Karine Tuil dans ce roman, consiste à s'emparer de sujets très actuels et très médiatisés. A travers ses personnages (que l'on peut reconnaître facilement d’ailleurs), se crée une empathie forcément. Cette empathie nous entraîne sur des terrains que nous souhaiterions tellement plus simplistes pour éviter de voir poindre en nous ce malaise : le doute. On s'interroge autrement sur ce qu'est le consentement, la zone grise, les interrogatoires après un viol, (pour la victime et l'agresseur), la justice, le monde politico-médiatique.... et le féminisme ! Un roman qui fait réfléchir.


L’avis de Gillette, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
La première partie du roman est un portrait des protagonistes. La seconde m'a beaucoup plus intéressée. On est spectateur d'un procès. L'auteure retranscrit les rouages de la machine judiciaire sans commentaire ni prise de position. Un bon signe : quand je l'ai commencé je ne l'ai plus lâché...


L’avis de Monik, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Roman ancré dans l’actualité qui peut faire réfléchir. Cependant, peut-être par l’absence d’empathie pour l’ensemble des personnages et même si la deuxième partie qui relate le procès et les auditions est très intéressante, il m’a manqué un je ne sais quoi pour que j’adhère pleinement à ce roman.

 

Girl / Edna O'Brien. Sabine Wespieser éditeur, 2019

GirlL’avis de Gillette, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
L'auteure se met dans la peau d'une adolescente kidnappée et raconte la violence, la douleur, la terreur... Puis le retour parmi les siens où elle subit le déshonneur et devient la honte de sa famille. Magnifique et incroyable roman. Coup de cœur à lire absolument !


L’avis de Monik, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Témoignage glaçant et poignant sur ces petites lycéennes Nigérianes enlevées par des djihadistes. Cependant, le récit de Edna O’brien, sonne un peu plat et factuel sans laisser vraiment l’émotion s’exprimer, peut-être est-ce nécessaire tant la violence que subit cette adolescente est insupportable. Récit qui prend aux tripes et nous poursuit longtemps.


L’avis de Marie-Claude, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Roman coup de poing et glaçant qui nous hante longtemps après avoir lu la dernière page. A lire absolument

Les Mangeurs d’argile / Peter Farris. Editions Gallmeister, 2019

Les Mangeurs d'argileL’avis de Danny, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Peter Farris livre ici un roman noir. Très noir. En effet, aujourd'hui, en Géorgie (USA) vivent des humains sur une terre difficile, car argileuse. Du kaolin pour être précise. Or, si parfois, autrefois, en cas de misère profonde, on mangeait des galettes d'argile faute de pain, c'est aujourd'hui une ressource convoitée car utilisée dans l’industrie. C'est sur cette terre que vit une famille de fermier. Un père, son fils un ado têtu, une belle-mère qu'il n'aime pas et une demie- sœur aimée, par contre. Le père meurt dès le début du récit. Très vite Jesse, l'ado sait que la mort n'est pas accidentelle. Billy, un vieux décharné et fuyant le monde, a vu " l’accident". Et le lui dit. Et commence alors une ronde infernale de personnages bruts, sans humanité, rongés par l’égoïsme et la cupidité. Les armes sont une religion pour tous. La galerie de portraits qui entraîne le lecteur vers des fausses pistes est peut être très réussie mais le procédé est un peu répétitif. Ceci étant c'est un portrait des américains et de l'Amérique qui est brossé, avec toutes ses turpitudes : le shérif, abominable et corrompu ; la puissance de la mafia locale ; le prédicateur évangéliste (sans doute le pire) ; sa sœur la belle-mère de Jesse, qui aime l'argent, beaucoup ; le terroriste, Billy, traqué par le FBI, qui deviendra l'ami de Jesse. Cette amitié est belle et forte et j'ai trouvé ce volet du livre très crédible et cohérent. Ce qui est aussi très réussi c'est l'évocation de la nature, ni trop descriptive mais délicatement traitée. C'est une histoire banale, qui peut sembler excessive, mais qui ne l'est pas, l'actualité le confirme chaque jour. Une lecture qui captive et qui est tout à fait recommandable. Un bon moment.

Défaite des maîtres et possesseurs / Vincent Message. Le Seuil, 2016

Défaite des maîtres et possesseursL’avis de LCS, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Les extra-terrestres sont arrivés et ont envahi la terre en réduisant l'humanité par leur supériorité... La transposition de ce que l'être humain fait subir aux autres espèces peuplant la terre, un vrai moment de génance avec cette lecture, frissons d'effroi.

 

 

 

 

 

 

 

Jour de courage / Brigitte Giraud. Flammarion, 2019

Jour de courageL’avis de Jeannine, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Lors d'un exposé en cours d'histoire sur les premiers autodafés nazis, Livio, 17 ans retrace le parcours de Magnus Hirschfeld, médecin juif allemand qui lutta pour l'égalité hommes-femmes et le droit des homosexuels dès le début du XXème siècle et qui créa le premier institut pour la recherche sexuelle et réunit une bibliothèque de 2 0000 ouvrages ayant trait à la sexualité. Avec ce sujet difficile et douloureux, Livio est-il prêt à dévoiler sa propre homosexualité ?
Nous sommes spectateurs de l'exposé et observateurs des différentes réactions des participants : élèves, professeur, amoureuse.
J'ai aimé l'écriture de Brigitte Giraud et le déroulé du sujet, mais je n'ai ressenti aucune émotion à cette lecture. Le personnage de Livio m'a paru factice (et les autres, stéréotypés).


L’avis de Nadine, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Je n'ai pas accroché avec ce roman, tout en sentant qu'il doit être très bon. Je l'ai ressenti comme confus, brouillon, mais c'est sans doute pour faire ressortir la confusion des sentiments du jeune Livio. L'univers du lycée et des exposés est bien choisi et est sans doute un excellent terreau pour aborder les interrogations sexuelles d'un adolescent. Mais les digressions permanentes dans sa présentation m'ont gênée.


L’avis de LCS, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
C'est le jour de présentation de l'exposé devant sa classe pour Livio. Sujet compliqué l'élève va de bonds en digressions pour nous amener sa vérité très personnelle. J'ai été très peu touchée par ce personnage et par l'histoire de ce livre qui est malheureusement dans l'air du temps, où il faut se mettre à nu devant la vindicte populaire pour se sentir exister. Brigitte Giraud qui m'avait ébloui par sa finesse et sa justesse des sensations dans Avoir un corps, me laisse froide et dubitative sur ces intentions cette fois-ci.

Une partie de badminton / Olivier Adam. Flammarion, 2019

Une partie de badmintonL’avis de LCS, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset
Quand tous les livres d'un auteur n'ont qu'un même sujet : lui. Ici on plonge dans la vie d'un auteur de roman redescendu de Paris pour sa Bretagne, avec une sœur cachée (ou non), des enfants qui disparaissent (ou pas) et du boboïsme en veux-tu ? En voilà !

 

 

 

 

 

 

 

 

Cent millions d'années et un jour / Jean-Baptiste Andrea. L'Iconoclaste, 2019

Cent millions d'années et un jourL'avis de Danny, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset

Stan est fils de paysan. Sans discussion possible, son père a tracé son destin : il reprendra la ferme familiale. Mais Stan a d'autres rêves.... Ce sont ses rêves que nous découvrons, alors qu'il est au milieu de sa vie. Sans le panache qu'il souhaitait. Paléontologue qui trie, identifie, et classe des fragments d'os, professeur estimé mais à la vie terne. Un jour il croit enfin pouvoir accrocher ses rêves à sa vie : là-haut dans une montagne il y a les ossements d'un "dragon". On le lui a dit. Il le croit, il l'espère, il le veut. Partir, trouver ce "dragon", serait pour lui la gloire et la célébrité.... J.B. Andréa livre un récit fluide et poétique, très prenant. Les descriptions des sentiments, de la nature, sont très évocatrices et les personnages, à peine ébauchés, ont une réalité tangible. Car Stan part en expédition en haute montagne trouver enfin ce "dragon" avec un ami, son assistant et un guide. Et le récit déroule cette quête obstinée, avec âpreté. Car la haute montagne est un ennemi redoutable.... que va-t-il trouver? J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, captivée du début à la fin par cette aventure folle et destructrice tout à la fois. Alors même que le style est poétique et pudique en même temps. Une lecture passionnante, un livre bouleversant que je vous recommande vivement.

 

L’avis de Monik, Bibliothèque de Seyssinet-Pariset

Renoncer à ses rêves ou se mettre en danger pour les réaliser, voilà le sujet de ce formidable roman. Un vrai coup de cœur !

Le charme discret de l'intestin : tout sur un organe mal aimé / Giulia Enders. Actes Sud, 2015

IntestinL'avis de Louis S., Bibliothèque d'Echirolles

Un livre agréable à digérer !

Quand une étudiante en médecine s'empare de sa thèse très sérieuse sur l'intestin, notre "deuxième cerveau" et le transforme en un texte clair, pédagogique et bourré d'humour, dans lequel on comprend, entre autres, que nos organes et les bactéries de notre flore intestinale sont un peu comme des copains qui nous veulent du bien... Un livre qui, selon la formule consacrée, vous permettra vraiment d'apprendre en vous amusant !