Super Metaphysicam Aristotelis

Description

Incipit : « Beati Thome de Aquino, ex ordine fratrum Predicatorum, in Metaphysicam Aristotelis explanatio ». Colophon détaillé mentionnantle nom du copiste, ainsi que la date de la copie. A la première page, très bel encadrement de frondaison à teintes brunes, avec trois médaillons à figures ; celui du haut représente le portrait idéalisé de Ferdinand Ier d'Aragon, celui de droite Aristote habillé à l'antique, celui de gauche un personnage barbu non identifié. Deux tritons ailés soutenaient les armes du roi Ferdinand, aujorud'hui effacées. Au-dessus des premières lignes, saint Thomas écrivant. Initiales peintes, avec rinceaux et guirlandes. Exécution et ornementation du manuscrit sont remarquables. La main du célèbre enlumineur, Ioan Todeschino, a été repéré. Reliure moderne, en basane. Explicit : « Beati Thome Aquinatis... explanationem quam cernis..., inclytus Ferdinandus, Dei clementia rex invictus, sue bibliothece apposuit absolutam, Venceslao Crispo Bohemo scriptore, anno reparationis humane millesimo CCCCo LXXXXIo, XVI kalendas novembris. ». Manuscrit copié par Wenceslas Crispus à la demande de Ferdinand Ier d'Aragon, roi de Naples. Voir, sur la composition et le sort de la bibliothèque des rois de Naples de la maison d'Aragon, L. Delisle, le Cabinet des manuscrits, t. I, p. 227 et suiv. M. Delisle signale sept manuscrits, la plupart de S. Thomas, exécutés par le même scribe pour le roi Ferdinand. Le manuscrit de Grenoble devra être ajouté à cette liste. Manuscrit aussi visible dans Europeana Regia et Gallica.