Une entrée imposante

Antiphonaire cartusien du début du XIVe siècle
Plus de 7 siècles d’existence
10 bons centimètres d’épaisseur

Un antiphonaire, ouvrage rassemblant des chants grégoriens chantés par des moines, de prime abord, cela ne fait pas rêver... Sauf... une bibliothèque patrimoniale – la 3e de province en France, par l’importance de son fonds, par exemple –, à savoir la Bibliothèque d'étude et du patrimoine de Grenoble... qui a choisi d’acheter ce manuscrit. Pourquoi ?

Pour sa taille déjà : 10 beaux cm d’épaisseur.

Pour son âge aussi : plus de 700 belles années.

Pour son contenu plus encore : une solide reliure de cuir protège plus de 520 pages couvertes d’écritures différentes, témoignages de la vie du manuscrit, de belles lettrines décorées en rouge et vert, des portées de 4 lignes et des notes de musiques carrées – neumes pour les intimes !

Pour compléter sa collection d’antiphonaires enfin et surtout : la Bibliothèque en possède déjà huit. Tous, inclus ce manuscrit nouvellement acheté, ont appartenu au monastère de la Grande Chartreuse.

Ayant quitté le monastère avant 1789, ce manuscrit aura échappé aux confiscations faites au monastère à la Révolution française et donc tardé à rejoindre à la Bibliothèque d’étude et du patrimoine ses frères, qui l’attendent depuis des siècles.