Le Petit dauphinois, 1939, mois de juillet

Besson, Joseph (Directeur de publication)
Description

Titre complet : Le Petit Dauphinois, le grand quotidien des Alpes françaises. 63ème année, du n°181 au n°211.Comme l'écrivait Bernard Montergnole dans "La presse grenobloise : 1939-1944" (PUG, 2004), on pourrait donner au journal l'étiquette d'Alpin avant d'appartenir à une famille politique. Journal d'information locale, il traite aussi largement des évènements nationaux et internationaux. Il a pris position avant la première guerre mondiale contre l'expulsion des Chartreux. A tendance socialiste avec le rédacteur en chef M. Pignard notamment. Sous peine de censure, le journal reprend les discours du Maréchal Pétain sous l'Occupation. La ligne est claire pour Le Petit Dauphinois exposée dans un article d'Albin Huart qui fait l'apologie d'une information-propagande destinée à "sculpter les traits d'une France loyale, digne et laborieuse", tout en comptant de nombreux résistants parmi le comité de rédaction. Création en 1878 par Marcel Besson (Son fils Joseph prendra la relève du journal au lendemain de la première guerre mondiale). Naissance du journal peu de temps après la victoire des républicains aux élections législatives de 1877. Contexte de la Troisième République qui dura de 1870 à 1914. Appartenir à un journal était un véritable positionnement politique et il arrivait que les rédacteurs en chef se battent en duel, comme ce fut le cas pour Naquet (du Petit Dauphinois) et Mienvieille (du Réveil du Dauphiné). Le Petit Dauphinois "subit une défaite morale" des suites de la blessure donnée à son adversaire par Naquet. Il faudra en 1880 l'habileté du nouveau rédacteur en chef (Georges Beudin) et la stratégie du propriétaire du journal, M. Baragnon, pour lui redonner ses lettres de noblesse. Disparition le jour de la libération de Grenoble, le 22 août 1944. Dès le lendemain, le journal est suspendu par les autorités issues de la Résistance, en vertu de l'ordonnance prise à Alger qui frappe "les journaux et périodiques ayant appliqué les consignes de l'autorité occupante et de l'autorité de fait se disant gouvernement de l'Etat français". Dates d'existence : 29 décembre 1878 - 22 août 1944 Périodicité : Paraît deux fois par semaine à partir du 1er janvier 1882. Quotidien en 1885. Depuis le 1er janvier 1899, supplément illustré le dimanche. Éditeur/Imprimeur : Marcel Besson en 1878. Imprimerie Maisonville de 1878 à 1883. Imprimerie Breynat en 1883M. Pierre-Paul Baragnon est propriétaire du Petit Dauphinois en 1880. Contributeurs célèbres : Achille Brissac, premier rédacteur en chef important, Gustave Naquet, Georges Beudin (1880) qui choisit Eugène Choulet comme secrétaire de rédaction, Charles Savey, M. Jacquot (1896), M. Pignard (1897), Jules Dumas (1898) dit le Meunier, M. Julin, Joseph Besson. Zone de diffusion : Imprimé à Grenoble. Diffusé en Isère, Savoie, Drôme et Hautes Alpes.